Osthéopathie animalière Lille, Armentières, Béthune (Sailly-sur-la-Lys)

L'ostéopathie animale : une médecine au service de la santé de votre animal

L'ostéopathie animale est une médecine au même titre que l'ostéopathie humaine. Votre ostéopathe animalier sur Lille, Armentières, Hazebrouck dans le Nord-Pas-de-Calais, Loreline THOORIS, intervient à domicile pour le bien-être de votre animal et détermine les causes des maux dont il peut souffrir afin de les traiter d'une manière manuelle et non invasive.

DEFINITION ET PRINCIPES

L’ostéopathie fait aujourd’hui partie des médecines alternatives dont l’objectif est de restaurer la santé en utilisant les forces intrinsèques de l’organisme.

On la considère comme une science, un art et une philosophie. Ces caractéristiques sont liées aux connaissances anatomiques, physiologiques, biologiques, pathologiques et biomécaniques sur lesquelles l’ostéopathie va s’appuyer pour lever les dysfonctions de mobilité des différentes structures de l’organisme.

Par l’action externe des mains de l’ostéopathe, le chemin vers la santé va s’exprimer par des manipulations et techniques diverses que l’on considère comme de l’art.

Cependant, ce chemin ne se définit pas par une séance d’ostéopathie. Il s’étire au-delà de celle-ci, quand l’organisme a reçu les justes informations lui permettant de restaurer son équilibre. C’est ainsi que l’on arrive à la philosophie de l’ostéopathie, dont les principes permettent d’adapter chaque traitement à un patient :

- La loi de l’artère
L’apport sanguin et la libre circulation des fluides corporels sont une préoccupation majeure en ostéopathie. Ceux-ci se distribuent partout dans le corps et sont garants des échanges en nutriments, oxygène, déchets.
S’il existe restriction de mobilité donc restriction de circulation, la distribution de sang, lymphe sera perturbée ainsi que la qualité des échanges.
« La règle de l’artère est donc absolue, universelle, elle ne doit pas être obstruée au risque de voir apparaitre la maladie » A.T. Still

- L’interrelation structure/fonction
Tout élément vivant ayant une forme est une structure. La structure est constituée de façon à remplir un rôle, une fonction. Dès lors, un défaut sur l’un, retentira sur l’autre.

- L’homéostasie ou auto-régulation
Il s’agit de la capacité du corps à maintenir ses constantes quel que soit le milieu extérieur. Il a la faculté naturelle de se maintenir en équilibre, c’est-à-dire de réguler toute perturbation provenant de l’environnement. « Je crois que la mécanique humaine est la pharmacie de Dieu et que tous les remèdes de la nature sont dans le corps » A.T. Still

- L’unité de l’être
L’individu est un tout, qu’il s’agisse de la sphère corporelle ou de la sphère psychique. Une atteinte de l’un ou de l’autre signifie un déséquilibre de l’harmonie du corps entier. L’ostéopathe s’appliquera lors du traitement, à restaurer la balance de l’être, pas seulement du corps.

TECHNIQUES DE TRAITEMENT

L’ostéopathie constitue une multitude de pratiques dont les fondamentaux les rassemblent. Andrew Taylor Still est à l’origine de la création de cette médecine complémentaire (1892) et a permis à de nombreux courants d’émerger. Les différentes techniques en ostéopathie sont donc variées et utilisées à l’appréciation et selon la sensibilité du thérapeute et du patient.

- Les techniques structurelles
Il s’agit de manipulations qui réduisent les restrictions de mobilité en appliquant une force dans le sens contraire de la dysfonction.

Osteopathie animale sur Lille

CHAMPS D'APPLICATION

Comme nous l’avons vu dans les rubriques précédentes, la philosophie de l’ostéopathie se définit de façon à donner au corps les cartes nécessaires à son auto-régulation.

- L’ostéopathie ne s’applique donc pas uniquement en cas de troubles de la santé. Elle peut agir en prévention, de façon à entretenir une bonne santé et limiter les affections susceptibles de la perturber.

- Elle peut être une alliée lors de la croissance du chiot, chaton, poulain, veau …

- Elle accompagne l’animal sportif dans la préparation à l’effort, l’optimisation des performances et la récupération

- Elle intervient, en complémentarité du vétérinaire, lors de troubles locomoteurs, rééducation post-opératoire et récupération, pathologies bénignes récurrentes…

- Elle assure un soutien aux troubles liés à la vieillesse, au stress.

- Elle suit la mise-bas et propose un soutien à la récupération post-partum des reproductrices

L’ostéopathie est un accompagnement, une habitude dans la prise en charge de la santé. L’équilibre du corps s’applique à n’importe quel âge, à n’importe quelle espèce.

- Les techniques fonctionnelles
Travailler dans le sens de la fonction signifie que la force que l’on applique lors de la manipulation s’exprime dans le même sens que la dysfonction. Majorer les paramètres permet de solliciter les terminaisons nerveuses et de faire une mise à zéro des informations transmises à la structure traitée. Ces techniques s’appliquent notamment au système ostéo-articulaire.

Il existe également :

- Les techniques crânio-sacrées
En s’appuyant sur le mouvement des os du crâne et du sacrum, les membranes internes et les systèmes sanguin et lymphatique, ces techniques ont pour but de libérer les tensions et ajuster les circulations de fluides pour un meilleur fonctionnement des mécanismes d’auto-guérison du corps.

- Les techniques viscérales
Elles s’appliquent à l’abdomen et généralement au système digestif. Elles ont une action sur la motilité ou mobilité inhérente des organes et peuvent agir sur le pont de soutien de ces derniers : la colonne vertébrale.

- Les techniques tissulaires
Elles regroupent un certain nombre de techniques déjà citées. Sa différence avec les techniques sollicitant les articulations par le biais d’une manipulation « classique » réside dans la façon de mettre en œuvre la réduction de la lésion ostéopathique.
L’ostéopathie est manuelle et les mains du thérapeute sont le moyen grâce auquel le praticien va comprendre les dysfonctions de l’organisme. Dès lors, elles sont à même de ressentir les mouvements de la respiration tissulaire. Autrement dit, des mouvements fins, perceptibles par une formation pointue sur un mécanisme respiratoire parallèle à la respiration pulmonaire. Ces mouvements sont un témoin du fonctionnement de tous les systèmes ; qu’ils soient ostéo-articulaire, musculo-tendineux, viscéral, crânien, sanguin, lymphatique…
Par le biais de l’approche tissulaire, le corps délivre des informations sur les besoins du patient et permet à l’ostéopathe d’enrichir son point de vue vers le traitement de l’animal mais aussi de le traiter.
Grâce à ces différents moyens de traitement, chaque tissu composant le corps est susceptible d’être traité en ostéopathie (muscle, os, fascia, membranes, viscéral…). De plus, l’organisme étant un enchevêtrement de ces tissus fonctionnant de manière synchrone, l’ostéopathe est en mesure de réduire les restrictions de mobilité, même à distance, de façon à minimiser le contact sur les zones douloureuses de votre animal. Ainsi, l’intervention du praticien permet de restaurer la circulation des fluides (sang, lymphe) dans les zones restreintes afin de permettre au corps de se soigner par lui-même.

Votre ostéopathe animalier sur Lille et aux alentours (Armentières, Hazebrouck, Béthune...) est un spécialiste qui met tout son savoir-faire au service de vos animaux ! Afin d'en savoir plus, n'hésitez pas à découvrir le déroulement d'une séance d'ostéopathie animale et à contacter votre ostéopathe Loreline THORRIS.

Contactez-moi pour plus d’informations